NEWS 13/02/2017

 
Bonjour la #DreamFamily , vous allez bien ? :)
 
Aujourd'hui pas de nouveau shooting en ligne ,
mais pleins de news & bientot un nouveau shooting  ^^ ;)
 
Déjà nous avons installer snap depuis hier donc si vous voulez nous suivre voici notre compte :
 
NEWS 13/02/2017


 
Ensuite Mike a manger son premier gateau y a quelques jours ,
il a fait une tete bizarre mais il en a redemander petit gourmand ^^
Il se lache de mieux en mieux , il marche bien petit bonhomme <3
 
Pour le projet Maison nous avons signer l'assainissement donc une étape
de plus de franchie mais obligés d'attendre avril
pour commencer les papiers pour le pret c'est looong :(
 
En bref ,
J-12 nos 5 ans de premier rencontre ,
J-36 mettre en route bb2 ,
J-72 nos 3 ans de mariage ,
J-95 nos 5 ans d'amour ,
J-152 Objectif Credit accepté ,
J-225 Objectif Maison
 
Quelques photos instagram de ces derniers jours :
 
NEWS 13/02/2017
NEWS 13/02/2017
NEWS 13/02/2017
NEWS 13/02/2017
NEWS 13/02/2017
NEWS 13/02/2017
NEWS 13/02/2017

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Si vous voulez rester prévenu du nouvel article , merci de kiffer celui-ci ;)
 
Liens : Facebook " nico & mitchie : les inséparables "
instagram mitchienico - youtube mitchiesenymusic - snap nicomitchie
 
Bisous ;)

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.164.166) if someone makes a complaint.

Comments :

  • DisneyAnimated

    19/04/2017

    très jolie famille!

  • acteursactrices

    04/03/2017

    Ronde de Printemps

    Dans le Parc, dans le Parc les glycines frissonnent,
    Etirant leurs frêles bras –
    Ainsi que de jeunes filles
    Qui se réveillent d’un court sommeil
    Après la nuit dansée au bal,
    Les boucles de leurs cheveux
    Tout en papillotes
    Pour de prochaines fêtes –
    Dans le Parc.
    Dans les Prés, dans les Prés les marguerites blanches
    S’endimanchent, et les coquelicots
    Se pavanent dans leurs jupes
    Savamment fripées,
    Mais les oiseaux, un peu outrés,
    Rient et se moquent des coquettes
    Dans les Prés.
    Dans les Bois, dans les Bois les ramures s’enlacent:
    Voûte de Cathédrale aux Silences
    Où le pas des Visions se fait pieux et furtif,
    Parmi les poses adorantes des Hêtres
    Et les blancs surplis des Bouleaux –
    Sous les vitraux d’émeraude qui font
    Cette lumière extatique –
    Dans les Bois.
    Dans l’Eau, dans l’Eau près de joncs somnolents
    Tremblent les étoiles plues du soleil
    Dans l’Eau,
    Et la Belle tout en pleurs
    Tombe parmi les joncs somnolents,
    Et la Belle
    Meurt parmi la torpeur lumineuse des flots:
    La Belle Espérance
    S’est noyée, et cela fait des ronds
    Dans l’Eau.

  • haily-jane

    01/03/2017

    Coucou Toi :-)
    Merci de faire parti de mes amis ! Je ne sais pas si tu es là car tu suis notre projet, mais en tout cas j'ai le plaisir de t'informer que le site est en ligne depuis aujourd'hui :-)

    http://hailyjane.com

    Les chapitres n'y sont pas encore publiés car le lancement officiel est prévu pour la fin du mois, mais tu peux d'ores et déjà t'inscrire à la newsletter par mail disponible dans le menu sur la droite du site (Accessible uniquement depuis un ordinateur ou une tablette ... si jamais tu visites le site depuis ton téléphone, je te donne le lien direct des inscriptions : http://www.hailyjane.com/newsletter ) Tu seras ainsi avertie de la mise en ligne des chapitres du Web-Roman.

    Egalement si tu veux me donner ton avis sur le design du site c'est avec grand plaisir :-)
    Aussi, si tu as des questions, n'hésites surtout pas , je réponds toujours !

    En tout cas merci de m'avoir lu, et j'espère à très bientôt <3

    #Déborah

  • SofiaReyes

    14/02/2017

    salut , es que tu peux voter pour sofia sur http://www.pixule.com/319462561235_qui-porte-plus-belle-tenue.html stp

  • Le-Monde-De-Mel

    14/02/2017

    J'adore les photos avec votre bonhomme :)

  • Le-Monde-De-Mel

    14/02/2017

    Bonjour ♥
    En ce jour si spécial ♥
    Je passe vous souhaiter ♥
    Une excellente Saint Valentin ♥
    Gros bisous ♥

  • Demi-Lovato

    13/02/2017

    Coucou, est ce que tu pourrais voté pour mon blog s'il te plaaait ? :$ http://www.pixule.com/319402724789_meilleur-blog-chanteuse.html

  • acteursactrices

    13/02/2017

    L’Arbre Fougère

    In alta solitudine.
    Je sais, dans ma forêt natale,
    Un arbuste, enfant des hauts lieux :
    Fière est sa tige orientale,
    Fier son feuillage harmonieux.
    Verte et voisine des nuages,
    Sa tête, dans le bleu des airs,
    Fleurit sur les cimes sauvages
    Comme la grâce des déserts.
    Des rochers d’où sa flèche émerge,
    Jusqu’au ciel il porte la voix
    Du furtif oiseau de la Vierge
    Et du merle ami des grands bois.
    Les pleurs dont sa palme est mouillée,
    Sont tombés du nuage errant ;
    Jamais sa feuille n’est souillée
    Par l’eau fangeuse du torrent.
    Sur les pics, en pleine lumière,
    Debout sur les gouffres béants,
    Sa tige dans sa grâce altière
    Croît au milieu d’arbres géants.
    C’est le roi svelte des arbustes.
    Couronné de grappes de fleurs,
    Son front, du sein des bois robustes,
    Monte et flotte au niveau des leurs.
    Près de ces arbres centenaires
    A le voir fleurir, on dirait
    Un frère auprès de ses grands frères,
    Le Benjamin de la forêt.
    L’air est tranquille et sans nuages
    Sur ses beaux rameaux éployés.
    Loin sous lui roulent les orages ;
    Leur voix ne passe qu’à ses pieds.
    A ses pieds la brise légère,
    Douce habitante du rocher,
    Fait monter la senteur amère
    De l’ambaville et du pêcher.
    A ses pieds où les palmes douces
    Balancent l’ombre et la fraîcheur,
    L’herbe jeune, les tendres mousses
    Font un lit vierge au voyageur.
    A ses pieds l’arôme des plaines,
    L’éclat mol et tiède des cieux,
    Le bruit des chutes d’eau lointaines,
    Tout repose l’âme et les yeux.
    Et l’on s’oublie a son ombrage ;
    Et, levant un front plus léger,
    On part, bénissant le feuillage
    De l’arbre ami de l’étranger.
    Cet arbre à la flèche élancée
    Qui croît sur le mont paternel,
    Comme une sereine pensée
    Qui de la terre monte au ciel ;
    Ce bel arbre au vert diadème,
    L’orgueil et l’amour de nos bois,
    C’est un symbole et votre emblème :
    Je pense à lui quand je vous vois.
    Vous aussi, des cités poudreuses
    Vous fuyez les bruits indiscrets :
    Vous aimez les cimes ombreuses,
    Le grand silence des forêts.
    Dans une haute solitude
    Abritant vos jours éprouvés,
    Pour l’art sévère et pour l’étude
    Avec la Muse vous vivez.
    Dans votre retraite choisie,
    Sur vos lauriers aux rameaux verts,
    L’oiseau bleu de la poésie
    Descend et vous chante des vers.
    Vous lisez Shakspeare et Virgile,
    Goethe et Dante au verbe d’airain.
    Tacite à votre main virile
    Parfois a prêté son burin.
    Ouverte à toute ½uvre sentie,
    Votre âme, à qui rien n’est voilé,
    Sait accueillir comme Hypatie
    La Science au front étoilé.
    Votre muse patricienne
    Du peuple a compris la grandeur ;
    Votre foi, poète, est la sienne,
    Et votre c½ur entend son c½ur.
    Gardant la chaleur, non les flammes
    D’une époque aux songes épais,
    L’orage qui gronde en nos âmes
    Ne vient plus troubler votre paix.
    Sans fiel, sans passion farouche,
    Vous enseignez la Liberté ;
    Pour convaincre, sur votre bouche
    Dieu mit la sereine équité.
    Vous sondez d’un regard paisible
    Les noirs problèmes du présent,
    Et votre esprit juge, impassible,
    Les cris d’un monde agonisant.
    Voyant par delà les années
    Ce que l’homme un jour doit bénir,
    Vous saluez les destinées
    Que porte en ses flancs l’avenir.
    Eh ! qu’importent ces clameurs sombres
    D’un siècle aveugle et furieux !
    Des temps nouveaux sur nos décombres
    Blanchit le jour mystérieux.
    Qu’importe, c’est victoires vaines,
    Succès d’un jour ! fruit avorté !
    Il n’est de conquêtes certaines
    Que dans tes rangs, ô Vérité !
    Qu’importe en ces temps d’aventure
    Si le fait trahit la raison !
    Partout de la moisson future
    Le bon grain lève à l’horizon.
    Et vous comptez sur les années,
    Et du vrai méditant la loi,
    Fidèle aux causes ajournées,
    Dans l’avenir vous avez foi.
    Et, calme en cette solitude,
    Abri de vos jours éprouvés,
    Des hauts espoirs faisant étude,
    Avec la Muse vous vivez !

  • Blindspots

    13/02/2017

    Salut, je ne sais pas si je t'ai déjà demandé! Mais je fais un concours de point où il faudra mettre des vrais! Si tu es intéressé viens voir le premier article! Il y a les récompenses. N’hésite pas à me poser des questions! Bisous et bonne journée :)

Report abuse